plus minus gleich

Éditions ZdL

icon_guillemetsAujourd’hui, j’aimerais faire connaître au public français l’histoire et la culture de l’Europe de l’Est, lui communiquer la passion et l’enthousiasme de ce peuple dans sa lutte pour la liberté. J’aimerais lui faire approcher cette sincérité par l'écriture.

Zofia de Lannuriencarre

 

 

Éditions ZdL - SAS au capital de 50 000 euros - 335 rue Georges Bonnac, 33000 Bordeaux - Email : contact@zdl-editions.com - Tél. : +33 (0)5 57 81 28 05

logo_facebooklogo_twitter
NOUS ÉCRIRE - Maison d'édition

Book_Couv_Zofia_webDirectrice de la maison d'édition : zofiadl@gmail.com

Nouveau : catalogue de peintures
de Zofia de Lannurien.
© 2014



 

COMMANDES - Libraires

Les libraires peuvent commander par télécopie au 01 72 71 84 51 ou par mail à commande@pollen-diffusion.comVous avez également la possibilité de passer directement vos commandes par Dilicom : Gencod 301 241 037 0014.

Notre distributeur Pollen-Diffusion peut vous mettre à disposition tous les ouvrages disponibles sur différentes plateformes :
• Prisme
• Exapaq
• La Poste
• Comptoir DifPop - 81 rue Romain Rolland - 93260 Les Lilas - Téléphone : 01 43 62 08 07 - Télécopie : 01 72 71 84 51.

CHURCHILL À YALTA

“La Pologne trahie”
 Michael DOBBS
arrow Traduit de l'anglais par Lucie DELPLANQUE
arrow Littérature générale > Roman historique

CHURCHILL À YALTA - La Pologne trahie
ISBN : 978-2-9538791-0-0
Prix public : 21,90 € 

PARU LE : 26 MAI 2011

♥ Acheter en ligne sur...
Commander_Fnac_normalCommander_Mollat_normalCommander_Chapitre_normalCommander_Decitre_normalCommander_Dialogues_normal

Yalta, Crimée, 4 février 1945. La Seconde Guerre mondiale se termine. Les trois hommes les plus puissants de la planète, Winston Churchill, Franklin Roosevelt et Joseph Staline, se réunissent pour organiser les modalités de la paix et redessiner la carte du monde. [...]

icon_resumePRÉSENTATION

 

Yalta, Crimée, 4 février 1945. La Seconde Guerre mondiale se termine. Les trois hommes les plus puissants de la planète, Winston Churchill, Franklin Roosevelt et Joseph Staline, se réunissent pour organiser les modalités de la paix et redessiner la carte du monde.

Ces supposés alliés vont se livrer une guerre sans merci, se mentir, se trahir, entamant un bras de fer pour trouver un accord commun et assurer leur place dans l’Histoire. Roosevelt est moribond, Churchill n’est plus ce lion rugissant et Staline agit en prédateur sûr de lui. Churchill, entré en guerre pour sauver la Pologne des mains des Allemands, sait qu’il va devoir la céder aux Russes.

Parallèlement, sur cette toile de fond, se dessine le destin de Nowak, un officier polonais issu de l’aristocratie. Ce dernier compte sur l'appui de Churchill pour sauver sa famille et son peuple…

Pour le grand public, les accords de Yalta symbolisent la victoire des trois grandes puissances, ce qui justifie le titre de l’ouvrage de Michael Dobbs paru en Grande-Bretagne : « Le triomphe de Churchill » ; mais le choix du sous-titre de ce livre « Le roman de la trahison » n’est pas bénin !

C’est donc un autre éclairage que Michael Dobbs donne à la conférence de Yalta et à la personnalité de Churchill décrit avec truculence mais également avec les faiblesses d’un homme vieillissant, contesté au sein de son propre camp.carre

 

icon_resumeQUATRIÈME DE COUVERTURE

 

Yalta, Crimée, 4 février 1945. La seconde guerre mondiale se termine. Les trois hommes les plus puissants de la planète, Winston Churchill, Franklin Roosevelt et Joseph Staline, se réunissent pour organiser les modalités de la paix et surtout redessiner la carte du monde.

« La Pologne. Premier agneau sacrificiel de la guerre. Autrefois, c’était une nation indépendante et fière, dont l’empire s’étendait de la Baltique à la mer Noire. Pourtant, sa position et sa richesse avaient toujours attisé les convoitises. […]
— La Pologne, monsieur Churchill. Vous m’avez trahi et vous avez trahi la Pologne.
Churchill se tortilla dans son fauteuil, cherchant à ramener un peu de vie dans ses jambes et ses pensées. […]
— Yalta n’a été qu’un ramassis de trahisons mutuelles.
— Vous reconnaissez avoir induit le monde en erreur.
— Non ! s’écria Churchill. […]
— Alors pourquoi, au nom du ciel, lui avez-vous donné la Pologne ?
La question avait été posée d’une voix aussi calme que celle d’un confesseur, mais un feu s’était mis à brûler dans les yeux de Nowak, dépourvu de la moindre miséricorde. »

Au fil de Churchill à Yalta, Michael Dobbs apporte un nouvel éclairage, résolument saisissant, sur la conférence de Yalta et la personnalité de Churchill.

Éditions Zofia de Lannuriencarre

 

icon_resumePRESSE

icon_guillemetsPUR POUVOIR À YALTA. Winston Churchill, Franklin Roosevelt et Joseph Staline étaient tous des vieillards épuisés au début de 1945 quand la guerre en Europe prit brutalement fin. Beaucoup d’exactions étaient commises, notamment par les Russes "libérateurs" qui avaient pris le relais des Nazis en Pologne, violant et massacrant systématiquement. Mais avec la guerre comme toile de fond, les trois dirigeants alliés s’assirent à la même table à Yalta en Crimée en Février 1945 pour construire une formule de paix et se partager le butin territorial. Yalta a été blâmé pour beaucoup de raisons, dont l’asservissement de la Pologne effectivement livrée à l’empire de Staline. Mais, comme Michael Dobbs le décrit de façon fine et spectaculaire dans Le Triomphe de Churchill, la véritable histoire de Yalta a été le bras de fer puissant entre les trois hommes. [...]

arrowTHE TIMES
Titre original : Naked power at Yalta - Michael Evans - 19-11-2005

United-Kingdom-Great-Britain Article complet en anglais

icon_guillemetsUN BULLDOG AU MILIEU. C’est le quatrième roman de Michael Dobbs au sujet de Winston Churchill et la Seconde Guerre mondiale, et il mène le quatuor à une retentissante proximité. Cette période couvre les sept jours en Février 1945, lorsque les dirigeants alliés se réunirent à Yalta en Crimée pour décider quelle forme prendrait le monde après la chute de Berlin et la défaite des Allemands. Malgré le titre, ce n’était pas la plus belle heure de Churchill. Le D-Day, premier jour de l’ouverture du front de Normandie, avait été le dernier durant lequel les efforts de l’Empire britannique pendant la guerre avaient égalé ceux des Américains. À la conférence de Yalta six mois plus tard, il avait été clair, bien qu’implicite, que la Grande-Bretagne était maintenant le partenaire junior. [...]

arrowTHE TELEGRAPH
Titre original : Bulldog in the middle - Toby Clements - 13-11-2005

United-Kingdom-Great-Britain Article complet en anglais

icon_guillemetsGÉOPOLITIQUE ET LES VIEILLARDS GRINCHEUX. Le “triomphe” du titre est à moitié ironique. La conférence de Yalta de 1945 — sujet de la dernière quadrilogie de Michael Dobbs — a été, au mieux, une victoire à la Pyrrhus pour Churchill. Roosevelt obtint ce qu’il voulait : un accord sur la création de l’Organisation des Nations Unies après la guerre. Staline lui aussi eut ce qu’il voulait : le contrôle de l’Europe de l’Est. Tout ce que Churchill gagna, après beaucoup d’efforts, fut la promesse que des élections libres auraient lieu en Pologne, pays pour lequel la Grande-Bretagne s’était engagée dans la guerre, une fois qu’il aurait été libéré par l’Armée Rouge. Cet accord ne valait pas le papier sur lequel il avait été écrit. [...] Son portrait de Churchill est plus magistral que jamais : un merveilleux mélange de fanfaronnade, de sentimentalité, de mauvaise humeur et infatigable énergie physique. Maintenant que le personnage fait partie d'un triptyque, avec d'un côté Staline, tel un renard, et un Roosevelt empoté de l'autre, il se distingue plus nettement encore. [...]

arrowTHE TELEGRAPH
Titre original : Geopolitics and grumpy old men - David Robson - 15-01-2006

United-Kingdom-Great-Britain Article complet en anglais

icon_guillemetsTRAHISON À YALTA. “Un roman de Betrayal” — voici le sous-titre que Michael Dobbs donne au dernier volet de sa quadrilogie consacrée à Winston Churchill, qui montre l’évolution de la situation de Churchill — outsider politique au début, puis leader en temps de guerre et, pour finir, membre angoissé à la conférence de Yalta. Ce livre est le quinzième de Dobbs (à ne pas confondre avec celui écrit pour le Washington Post). Ses autres publications comprennent La maison de cartes, roman sur les magouilles parlementaires à l’origine de séries télévisées à succès sur la BBC. Dans Le Triomphe de Churchill, le traître en chef à la conférence de 1945 en Crimée soviétique n’est pas le prédateur Joseph Staline, mais son “levier” en chef, le président américain, Franklin D. Roosevelt, handicapé physique et mental avec son état-major d’innocents politiques tels que Harry Hopkins et Averell Harriman. [...]

arrowTHE WASHINGTON POST
Titre original : Treachery at Yalta - Clancy Sigal - 17-04-2008

United-States-of-America-USA Article complet en anglais

icon_resumeMÉDIAS EN LIGNE

The Book Show - Churchill at Chartwell - Sky Arts

United-Kingdom-Great-Britain YOUTUBE - 09-09-2010

icon_resumeFICHE TECHNIQUE

arrow Parution : 26 mai 2011
arrow Tirage : 3 000 ex.
arrow Titre original : Churchill’s Triumph
arrow Première publication : Headline Book Publishing Group © 2005
arrow Traduit de l'anglais par : Lucie Delplanque
arrow Reliure : Dos carré collé
arrow Nombre de pages : 364
arrow Dimensions : 14,0 x 21,5 cm
arrow ISBN : 978-2-9538791-0-0
arrow EAN13 :  9782953879100
arrow Dépôt légal : DLE-20110628-35994
arrow Distributeur : ZdL

logo_cpi

 

Distribution des Éditions ZdL

POLLEN-Diffusion
Paris
Distributeur
exclusif en FRANCE
France
81 rue Romain Rolland
93260 Les Lilas
Téléphone : 01 43 62 08 07
Télécopie : 01 72 71 84 51
Commandes : commande@pollen-diffusion.com 
Dilicom : Gencod 301 241 037 0014
Représentant en France : sélectionner une zone sur la carte
Service commercial "spécial Libraire" :
libraire@pollen-diffusion.com 
Site internet : www.pollen-diffusion.com

Facebook ZdL-Page