plus minus gleich

Éditions ZdL

icon_guillemetsAujourd’hui, j’aimerais faire connaître au public français l’histoire et la culture de l’Europe de l’Est, lui communiquer la passion et l’enthousiasme de ce peuple dans sa lutte pour la liberté. J’aimerais lui faire approcher cette sincérité par l'écriture.

Zofia de Lannuriencarre

 

 

Éditions ZdL - SAS au capital de 50 000 euros - 335 rue Georges Bonnac, 33000 Bordeaux - Email : contact@zdl-editions.com - Tél. : +33 (0)5 57 81 28 05

logo_facebooklogo_twitter
NOUS ÉCRIRE - Maison d'édition

Book_Couv_Zofia_webDirectrice de la maison d'édition : zofiadl@gmail.com

Nouveau : catalogue de peintures
de Zofia de Lannurien.
© 2014



 

COMMANDES - Libraires

Les libraires peuvent commander par télécopie au 01 72 71 84 51 ou par mail à commande@pollen-diffusion.comVous avez également la possibilité de passer directement vos commandes par Dilicom : Gencod 301 241 037 0014.

Notre distributeur Pollen-Diffusion peut vous mettre à disposition tous les ouvrages disponibles sur différentes plateformes :
• Prisme
• Exapaq
• La Poste
• Comptoir DifPop - 81 rue Romain Rolland - 93260 Les Lilas - Téléphone : 01 43 62 08 07 - Télécopie : 01 72 71 84 51.

EN ROUTE VERS UN AVENIR RADIEUX

“Une histoire presque vraie”
 Brigid PASULKA
arrow Traduit de l'anglais par Lucie DELPLANQUE
arrow Littérature générale > Fiction contemporaine

EN ROUTE VERS UN AVENIR RADIEUX - Une histoire presque vraie
ISBN : 978-2-9538791-3-1
Prix public : 21,90 € 

PARU LE : 25 SEPTEMBRE 2012

♥ Acheter en ligne sur...
Commander_Fnac_normalCommander_Cultura_normalCommander_Chapitre_normalCommander_Decitre_normal

À la veille de la seconde guerre mondiale, dans un village niché au sein des montagnes du sud de la Pologne, un jeune homme prénommé Pigeon tombe éperdument amoureux d’une jeune fille au regard angélique, Anielca. [...]

icon_resumePRÉSENTATION

 

À la veille de la seconde guerre mondiale, dans un village niché au sein des montagnes du sud de la Pologne, un jeune homme prénommé Pigeon tombe éperdument amoureux d’une jeune fille au regard angélique, Anielca. Pigeon fait des merveilles de ses “mains d’or” et entreprend de transformer le modeste logis familial en une belle demeure, construisant ainsi les fondements de son amour pour Anielica.

Mais le surgissement de la guerre coupe court à leur idylle et déjoue leur projet de mariage. Prenant part à la Résistance, ils parviennent à survivre au conflit armé. À la fin de la guerre, ils quittent leur village en se faisant la promesse mutuelle d’un avenir radieux.

Près de cinquante ans plus tard, leur petite-fille Beata part sur leurs traces, en quête de cet “avenir radieux”, et rejoint la ville de conte de fées dépeinte dans les histoires de sa grand-mère. Mais quand elle arrive à Cracovie, elle découvre une ville prise en étau entre son passé et son futur, entre une vieillesse éreintée et une jeunesse insatisfaite.

Accueillie par sa cousine Irena, au tempérament bien trempé, et sa fille Magda, aussi épanouie qu’irresponsable, Beata peine à trouver sa place au beau milieu d’une ville polonaise des années 90 et d’un tourbillon de relations tumultueuses entre Irena et Magda.

De tragédies inattendues en petits miracles, Beata ouvre malgré tout les yeux sur l’histoire de sa famille, celle de son pays, et distingue dans cette Pologne nouvelle la lueur de son identité. Au fil de En route vers un avenir radieux, Brigid Pasulka tisse ensemble deux histoires remarquables, un demi-siècle d’histoire polonaise éclairée par le prisme d’un héritage familial.carre

 

icon_resumeNOTE DE L′ÉDITEUR

 

Ce roman de Brigid Pasulka se déroule en Pologne, entre splendeur et horreur, dans un présent qui ne peut effacer les souffrances du passé, celles infligées par cinq années de conflit armé sous invasion allemande et domination soviétique.

Partie du continent américain, dans la hâte de reprendre contact avec ses racines et de découvrir la “ville de conte de fées” dépeinte par sa grand-mère Anielca au cœur de sa correspondance, Beata arrive à Cracovie, sa patrie d’origine. Elle se dit qu’elle est “en route vers un avenir radieux”, tout comme sa grand-mère le fut un demi-siècle plus tôt. Mais elle se heurte rapidement à une jeunesse insouciante, insatisfaite, et à une vieillesse aigrie, éreintée. Visiblement, le Cracovie des années 1990 n’est plus celui des années 1940 ! Contrainte de vivre au jour le jour, de survivre même, sans ambition particulière, Beata peine à trouver sa place dans une famille polonaise du XXe siècle, celle de l’après-Solidarnosc et de l’économie de marché.

La cousine Irena et sa fille étudiante Magda qui hébergent Beata sont les témoins d’une société en mutation qui déboulonne les valeurs anciennes et les effigies staliniennes pour mieux reconstruire son avenir. Beata semble en attente. Singulièrement, en attente d’une vie nouvelle dans cette “nouvelle Pologne”, en l’occurrence le Cracovie des années 1990, avec, en tête, les images de la beauté légendaire de Bourg-Perdu, le village niché au sein des montagnes Tatry de sa grand-mère Anielca, réceptacle d’un amour fortifié que rien n’aurait pu détruire.

Au travers de ses personnages romanesques, Brigid Pasulka donne vie à la Pologne tout entière. C’est avec beaucoup d’intelligence, de sincérité et d’humour que la “petite histoire”, celle d’un amour indestructible, unique et éternel se mêle à la “grande histoire”, celle d’un peuple meurtri par les blessures de la guerre et qui connaît aujourd’hui les difficultés d’une renaissance. Finalement, la fille et sa grand-mère se trouvent chacune confrontées à une période charnière de l’histoire de la Pologne, celle d’une reconstruction qui se fait la promesse d’un “avenir radieux”, précisément à Cracovie. Deux époques, deux destins.

Au fil d’un récit captivant, de propos nuancés fourmillant de détails, le roman de Brigid Pasulka permet d’appréhender avec émotion l’histoire de la Pologne sur plusieurs générations. Le style épuré et le ton enlevé des dialogues participent de cette volonté de l’auteur de partager avec le lecteur une histoire tourmentée peuplée de personnages dont l’intimité est tout aussi agitée.

Un mot sur la traduction : visant toujours la perfection, la traduction a fait l’objet, comme à chaque fois aux éditions ZdL, d’une attention toute particulière. En témoigne par exemple la volonté de laisser dans le corps du texte quelques expressions et tournures idiomatiques écrites en Polonais dont la traduction commentée et la transcription phonétique se situent en fin d’ouvrage. Pour le lecteur, une manière originale d’aborder la langue polonaise et de s’intéresser à la culture du pays…carre

 

icon_resumePRESSE

icon_guillemetsTout d’abord, je tiens à remercier Gilles Paris et ses associés, ainsi que ZdL éditions de m’avoir envoyé ce très bon roman ! Clin d’œil à la couverture que je trouve magnifique ! Brigid Pasulka signe ici son premier roman et j’ai été frappé par son talent d’écriture ! Son style est fluide et délicat, il donne un rythme au roman, ni trop lent, ni trop rapide. Même si j’ai trouvé qu’il y avait par moment quelques longueurs, j’ai été séduite par ce roman que j’ai dévoré en trois jours ! Nous suivons Baba Yaga dans les années 1990 et Anielica durant la seconde guerre mondiale. À travers des descriptions qui m’ont fait voyagé, Brigid Pasulka nous entraîne en Pologne, pays inconnu pour pas mal de personnes. J’ai apprécié le travail de recherche, on présente un décor, un pays, des villes, une culture et l’auteure ne fait pas les choses à moitié. Elle donne des renseignements sans en faire trop, ce qui m’a permis de découvrir la Pologne sous un autre angle ! De plus, le roman regorge de mots en polonais répertoriés à la fin du livre dans un glossaire. Une petite initiation à la langue que j’ai beaucoup aimé. Concernant l’histoire, il est vrai qu’elle met du temps à démarrer, mais je pense qu’elle vaut le coup de s’accrocher car elle est magnifique ! À travers un récit poignant, nous découvrons des histoires de familles, d’amitiés, mais aussi d’amours. Il est surtout question de Pigeon et d’Anielica, deux amants que la guerre va séparer, et Baba Yaga va tenter de découvrir pourquoi ! Pigeon est un jeune homme aux « mains d’or », il rénove la maison des parents d’Anielica, en profitant pour faire lui faire la cour avec timidité. Ils tombent amoureux, mais sont rapidement entraînés dans le milieu de la Résistance. J’ai été touché par l’amour que porte Pigeon à Anielica, un passage m’a donné des frissons, j’ai eu les larmes aux yeux. Il l’aime tellement, il veut la protéger à tout prix pour lui prouver qu’il la mérite. Anielica est un jeune fille discrète, gentille et pleine de vie. Au fur et à mesure, on apprend qu’elle est aussi pleine de rêves, de questions. Elle est courageuse et fait tout pour protéger les gens qu’elle aime. Pigeon et Anielica, c’est un couple auquel on ne peut que s’attacher. J’avoue que je me suis moins attachée à Baba Yaga. Le contexte politique de sa génération m’a moins intéressée, j’ai mis du temps à comprendre les liens qu’elle avait avec Pigeon et Anielica. Elle vit avec sa tante Irena et sa cousine Magda, jusqu’au jour où un drame survient. Les chapitres la concernant sont beaucoup moins riches en action, et tout s’accélère vers la fin, j’ai trouvé ça dommage. Pour finir, je dirais que c’est une histoire originale, touchante, qui fait voyager. Un roman d’amour avec un fond historique, j’adhère à 100 % ! Et surtout, ne pas se fier au nombre de pages, car on ne s’ennuie pas une seconde ! Une belle découverte. « Les choses les plus stupides que l’on fait dans sa vie sont aussi les plus belles. »

arrowLINA BOUQUINE
Lina - linabouquine.blogspot.fr - 01-11-2012

icon_guillemetsCe livre raconte l’histoire de deux générations d’une même famille en Pologne. Les chapitres alternent entre l’expérience des grands-parents et la vie de leur petite-fille et de fait permet de se rendre compte de l’évolution de ce pays, d’une Pologne débrouillarde qui souffre depuis longtemps et lutte pour son indépendance à une Pologne post-communiste avec ses tâtonnements, sa jeunesse insatisfaite, à la recherche de repères. L’écriture est vive, simple et directe, avec de nombreuses descriptions très poétiques, c’est un vrai plaisir que de lire ce livre. Les personnages sont aussi très attachants, chacun à leur manière. De plus, on passe par toute une gamme d’émotions : chagrin, espoir et aussi surprenant que cela puisse paraître humour. À travers son écriture, on ressent la passion de l’auteur pour la Pologne, qu’elle arrive très bien à transmettre au lecteur.

arrowLIVRES À LIRE
Françoise Bachelet - livre-a-lire.net - 06-11-2012

icon_resumeMÉDIAS EN LIGNE

Brigid Pasulka : A long long time ago and essentially true

United-States-of-America-USA YOUTUBE - 17-03-2009

icon_resumeFICHE TECHNIQUE

arrow Parution : 25 septembre 2012
arrow Tirage : 500 ex.
arrow Titre original : A long, long time ago and essentially true
arrow Première publication : Houghton Mifflin Co. © 2009
arrow Traduit de l'anglais par : Lucie Delplanque
arrow Reliure : Dos carré collé
arrow Nombre de pages : 556
arrow Dimensions : 14,0 x 21,5 cm
arrow ISBN : 978-2-9538791-3-1
arrow EAN13 : 9782953879131
arrow Dépôt légal : DLE-20120924-51297
arrow Distributeurs : Pollen-Diffusion

logo_cpilogo_pollen

 

Distribution des Éditions ZdL

POLLEN-Diffusion
Paris
Distributeur
exclusif en FRANCE
France
81 rue Romain Rolland
93260 Les Lilas
Téléphone : 01 43 62 08 07
Télécopie : 01 72 71 84 51
Commandes : commande@pollen-diffusion.com 
Dilicom : Gencod 301 241 037 0014
Représentant en France : sélectionner une zone sur la carte
Service commercial "spécial Libraire" :
libraire@pollen-diffusion.com 
Site internet : www.pollen-diffusion.com

Facebook ZdL-Page